Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Consultez et participez

Retour à la liste

filature puis usine de maille dite maison Laville, puis Vals'maille, actuellement hôtel des Cèdres

filature puis usine de maille dite maison Laville, puis Vals

Patrimoine industriel et artisanal
Usines et ateliers

Adresse : 164 La Glacière

Commune : Joyeuse

Architecte / créateur : Laville (propriétaire) ; Madeleine Cevenier (directrice)

Résumé

Ce site aurait été une filature et propriété de la famille Laville au 19e s.. Au début du 20e s., une usine de maille s'installe dans un ensemble de maisons plus anciennes (on peut la distinguer sur l'arrière-plan de cartes postales). Le site appartenait alors toujours à la famille Laville, dont Madame Laville est la dernière descendante vers 1950. La production était à la fois effectuée dans l'usine et réalisée dans les campagnes par des particuliers. On fabriquait des soutiens-gorge, culottes...

Historique

Ce site aurait été une filature et propriété de la famille Laville au 19e s.. Au début du 20e s., une usine de maille s'installe dans un ensemble de maisons plus anciennes (on peut la distinguer sur l'arrière-plan de cartes postales). Le site appartenait alors toujours à la famille Laville, dont Madame Laville est la dernière descendante vers 1950. La production était à la fois effectuée dans l'usine et réalisée dans les campagnes par des particuliers. On fabriquait des soutiens-gorge, culottes, combinaisons, pantalons en nylon et des tiges pour chaussures en cuir. L'essentiel de la production était des pantalons et tissus à destination de l'Algérie, mais il y avait aussi une boutique tenue par madame Laville qui se situait place Peyre au centre ville de Joyeuse. Vers 1950, l'usine est rachetée par le groupe Vals'maille. Madeleine Cevenier supervisait alors les ouvrières travaillant sur différentes machines (déjà employée par Madame Laville ?). Les produits restaient sensiblement les mêmes. C'est vers 1965 que le site est délocalisé sur Vals-les-Bains, sa maison-mère, peu de temps avant l'arrêt de l'activité de l'entreprise. Aujourd'hui, ce site est le lieu d'implantation de l'hôtel des Cèdres.

Description architecturale

Le bâtiment n'existe pas sur le cadastre napoléonien mais il apparaît sur le rénové : un grand bâtiment de plan rectangulaire régulier. Il se compose en fait de deux parties, rendues visibles par une carte postale ancienne, en arrière plan de l'usine de tanins : au Nord des sheds (quatre : huit pans) et au Sud un bâti à étages (trois étages et un comble). Aujourd'hui le bâtiment a été remanié pour devenir un Hôtel et sa structure ancienne n'est pas visible. La partie shed possède un toit plat. Un petit bâtiment large de deux balcons et portes fenêtres a été bâti à l'angle Nord-Ouest du grand bâtiment d'origine. On y trouve un garage et une voie de passage pour véhicules.

Commentaire :

PNR07110007

Monument historique : non

Statut de la propriété : Non concerné

Ouverture au public : Non

Calculer votre itinéraire


Date de mise à jour de la fiche : 1999-11-30

Sources

Auteur de la fiche d'inventaire : Adrien Vinson

Copyright : PNR des Monts d'Ardèche
Crédits photos : Géoportail, ADA, Cadastre.gouv, PNR, Jean-Claude Saby

Sources bibliographiques :

Géoportail, ADA, Cadastre.gouv, PNR, Jean-Claude Saby

Modifier cette fiche

Vous souhaitez proposer des modifications ou des compléments concernant cette fiche du patrimoine ?

Proposer vos modifications ou compléments

Rechercher un site Inventaire du patrimoine

 
 
 
 

Actualités

Les notaires d'Ardèche, mécènes du Partage des eaux

Les notaires d'Ardèche, mécènes du Partage des eaux

La Compagnie des Notaires de l’Ardèche entre Atlantique et Méditerranée L’association mécène du parcours artistique Le Partage des eaux a...

Voir toutes les actualités