Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Consultez et participez

Retour à la liste

mine de charbon dit concession minière de Jaujac

mine de charbon dit concession minière de Jaujac

Patrimoine industriel et artisanal
Usines et ateliers

Commune : Jaujac

Date de construction : 1865

Architecte / créateur : Jean André (prop.) ; Antoine Jean Louis Tardy de Montravel (prop.) ; Berrato (fermier) ; Jaume ; Moguier (fermier) ; Camille Terrabust (prop.) ;

Résumé

Cette concession est accordée en 1865 à Jean André et Antoine Jean Louis Tardy de Montravel. Des demandes avaient déjà été déposée en 1858 mais avaient été refusées. Elle a été exploitée à plusieurs reprises. De 1865 à 1880, on extrait 845 tonnes. En 1874, la concession employait 24 employés contre 20 en 1875. Antoine Jean Louis Tardy de Montravel devient le seul propriétaire en 1881. De 1881 à 1883, 248 tonnes sont extraites (puit Peyron et travers Banc). L'ingénieur des mines indique que la mi...

Historique

Cette concession est accordée en 1865 à Jean André et Antoine Jean Louis Tardy de Montravel. Des demandes avaient déjà été déposée en 1858 mais avaient été refusées. Elle a été exploitée à plusieurs reprises. De 1865 à 1880, on extrait 845 tonnes. En 1874, la concession employait 24 employés contre 20 en 1875. Antoine Jean Louis Tardy de Montravel devient le seul propriétaire en 1881. De 1881 à 1883, 248 tonnes sont extraites (puit Peyron et travers Banc). L'ingénieur des mines indique que la mine est mal gérée. En 1885, elle est amodiée à Berrato : de 1889 à 1891, 181 tonnes sont extraités via la galerie Peyron. Vers 1894-1896, la mine n'emploie que 2 à 3 personnes (galerie Jaume). Jaume reprend les travaux, en employant 6 ouvriers mais en 1897 l'exploitation est à l'arrêt. En 1901 la concession est amodiée à Moguier : de 1901 à 1903, 795 tonnes sont extraites. Antoine Jean Louis vend à Camille Terrabust en 1920 (vente autorisée en 1922) mais celui-ci se déclare en liquidation judiciaire en 1922. De 1920 à 1922 1 500 tonnes sont extraites (puits Peyron) Il est officiellement déchu de la propriété en 1938. La concession est rachetée en 1940 par Ernest Dupuy, qui en revend la moitié à Julien et Gassmann mais suite à des malversations la vente est annulée : la concession reste à l'Etat. L'exploitation reprend (quartier Légal et Sénentille après dénoyage). En janvier 1941, 38 personnes sont employées et en mai 8. Elle est amodiée à Julien et Lacroix en 1943. Le charbon est vendu aux Tissages et Soieries Réunis, à la Générale de Textile (La Voulte), aux Moulinages de France (Grenoble) à la Nouvelle Viscose (Grenoble) et à des particuliers. Elle emploie 43 personnes pour un tonnage de 1.812 en 1946. Cette année là, elle s'arrête définitivement. La concession est annulée en 2002.

Description architecturale

Cette concession a une taille de 452 hectares. Deux zones d'exploitation existent : au quartier Sénentille par le puits Peyron et au quartier du Travers-banc (60m en amont du puits Peyron). Une galerie dite Peyron atteint 250m en 1893, elle est munie d'une voie ferrée sur 180m (1888-1890). Une autre galerie dite de Jaume, équipée d'un treuil d'extraction à bras et d'une pompe à main (1894-1896). Le puit Peyron est bouché une première fois en 1946 puis par une dalle béton en 1959.

Commentaire :

PNR07108011

Monument historique : non

Ouverture au public : Non concerné

Calculer votre itinéraire


Date de mise à jour de la fiche : 0000-00-00

Sources

Auteur de la fiche d'inventaire : Océane Royon ; Flore Vigné

Copyright : © PNR des Monts d'Ardèche
Crédits photos : Géoportail

Sources bibliographiques :

Géoportail

Modifier cette fiche

Vous souhaitez proposer des modifications ou des compléments concernant cette fiche du patrimoine ?

Proposer vos modifications ou compléments

Rechercher un site Inventaire du patrimoine