Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Consultez et participez

Retour à la liste

moulinage et filature dit fabrique des Fumades, puis Vernède et actuellement résidence les Vernèdes

moulinage et filature dit fabrique des Fumades, puis Vernède et actuellement résidence les Vernèdes

Patrimoine industriel et artisanal
Usines et ateliers

Commune : Joyeuse

Date de construction : 1826

Période : 16

Architecte / créateur : Pellier (constructeur) ; Vernède (propriétaire)

Résumé

Vers 1826, Pellier construit la fabrique (moulinage). Vernède la reprend et y ajoute une importante filature (49 bassines en 1860). Le moulinage fonctionne encore en 1882, avec Henri Vernède. Il emploie 10 hommes (dont 6 garçons), 34 femmes (dont 8 filles de moins de 16 ans et 20 de moins de 21). Le site cesse son activité vers 1935 et est vendu par Vernède à un acheteur inconnu. Plus tard, pendant sa période de friche, le site a notamment abrité un champ et une salle d'exercice de tir sans que...

Historique

Vers 1826, Pellier construit la fabrique (moulinage). Vernède la reprend et y ajoute une importante filature (49 bassines en 1860). Le moulinage fonctionne encore en 1882, avec Henri Vernède. Il emploie 10 hommes (dont 6 garçons), 34 femmes (dont 8 filles de moins de 16 ans et 20 de moins de 21). Le site cesse son activité vers 1935 et est vendu par Vernède à un acheteur inconnu. Plus tard, pendant sa période de friche, le site a notamment abrité un champ et une salle d'exercice de tir sans que l'on sache si cela était officieux ou officiel. Le tir s'y pratiquait de manière avérée entre 1983 et 1985. En 1985-1986, le site est reconverti en logements permanents et secondaires, dit résidence Les Vernèdes.

Description architecturale

Le site est composé de deux bâtiments, situés de part et d'autre de la rue. Le bâtiment le plus à l'ouest suit un plan en L selon le cadastre rénové. On y distingue cinq corps de bâti : quatre qui se succèdent dans le prolongement de la rue et un perpendiculaire, à la rue et au ruisseau de Nouzarède. On peut décrire ces bâtiments grâce à une carte postale ancienne. Le bâtiment le plus au Sud est de petite taille, il possède un rez-de-chaussé et un étage. Il est ouvert par une travée unique à l'est et à l'ouest et deux travées au sud. La façade Sud accueille également un balcon. Il semble être un logement. Le bâtiment central, toujours parallèle à la rue, s'élève sur un rez-de-chaussée dont on ne voit pas les ouvertures et deux étages comptant six travées de fenêtres. Le troisième bâtiment accueille la filature : on voit surtout ses quatre grandes baies sur un étage en vaisseau côté Ouest et la cheminée qui lui accolée. Un quatrième bâtiment est visible sur le cadastre mais pas sur la carte postale : il est de petite taille. Le cinquième bâtiment est accolé au troisième, de façon perpendiculaire. Il est difficile de décrire précisément ses étages ou ses ouvertures car on ne le voit pas entièrement. Actuellement, un agrandissement a été effectué dans la cour et au Nord, en parallèle du bâtiment 5, détruisant ainsi le bâtiment 4. Ils ont un toit métallique, comme le bâtiment 5. Au nord, il semble que l'extension serve de garage. Les façades des bâtiments 1 et 2 sont recouvertes d'un crépi non entretenu qui laisse en parti voir des pierres. Les bâtiments 3 et 5 ne sont pas enduits.Le bâtiment de la filature a subi un remaniement important, il semblerait pour laisser le passage d'un véhicule. Un second bâtiment se situe plus à l'Est. Sur le cadastre rénové, son plan forme un U. Une carte postale ancienne et la photographie de l'EAL nous indiquent qu'il s’élevait sur deux niveaux au dessus du rez-de-chaussée. Au Sud, la façade du rez-de-chaussée était ouvert de grandes arcades en pierre qui soutiennent une terrasse desservant l'étage supérieur. Les deux étages étaient ouverts de dix-sept travées de petites fenêtres. Le bâtiment était crépi et recouvert de tuiles. Son toit comptait sept cheminées de petite taille. Aujourd'hui, le cadastre actuel nous permet de voir que l'aile la plus à l'Est a été détruite, le plan du bâtiment est maintenant en L. Au Nord, se situe un parking. La façade Nord accueille aussi des cages d'escalier en béton et des couloirs pour desservir les différents étages. La façade Sud donne maintenant sur un jardin de copropriété. Les arches en pierre du rez-de-chaussée sont toujours visibles. Les deux étages accueillent des balcons et des frontispices triangulaires, soutenus par des poteaux métalliques.

Commentaire :

PNR07110002

Monument historique : non

Statut de la propriété : Privé

Ouverture au public : Non

Calculer votre itinéraire


Date de mise à jour de la fiche : 1999-11-30

Sources

Auteur de la fiche d'inventaire : Flore Vigné ; Adrien Vinson

Copyright : PNR des Monts d'Ardèche
Crédits photos : Géoportail, ADA, Cadastre.gouv, EAL, PNR, col. Jacqueline Dumas ; auzas.eu

Sources bibliographiques :

Géoportail, ADA, Cadastre.gouv, EAL, PNR, col. Jacqueline Dumas ; auzas.eu

Modifier cette fiche

Vous souhaitez proposer des modifications ou des compléments concernant cette fiche du patrimoine ?

Proposer vos modifications ou compléments

Rechercher un site Inventaire du patrimoine

 
 
 
 

Actualités

 Histoires d’industries - Jeudi 4 Avril - Saint-Agrève - Salaisons Teyssier 18h

Histoires d’industries - Jeudi 4 Avril - Saint-Agrève - Salaisons Teyssier 18h

Rencontre autour de l’histoire industrielle de l’Ardèche

Voir toutes les actualités