Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Consultez et participez

Retour à la liste

source, usine d'embouteillage et auberge dite La Renaissante, actuellement en friche

source, usine d

Patrimoine industriel et artisanal
Usines et ateliers

Commune : Chanéac

Date de construction : 1896

Période : 19

Architecte / créateur : Louis Curinier (propriétaire) ; Félix et Marie Curinier (propriétaires) ; Louis, François, Félix et Marc Curinier (propriétaires) ; Marie-Louise Loullier (propriétaire)

Résumé

La carte de Cassini mentionne les "eaux minérales" du Bois Lantal. Elles sont monopolisées par les seigneurs locaux jusqu'à la Révolution puis reprise par leurs propriétaires officiels en 1808. Louis Curinier exploitait déjà la source La Renaissante en tant qu'aubergiste en 1889. L'autorisation de mise en bouteilles arrive en 1896. Début XXe Louis fait construire un hôtel et un bâtiment d'exploitation pour sa source qui est relié à la route par une passerelle. Il exploite également une ferme. ...

Historique

La carte de Cassini mentionne les "eaux minérales" du Bois Lantal. Elles sont monopolisées par les seigneurs locaux jusqu'à la Révolution puis reprise par leurs propriétaires officiels en 1808. Louis Curinier exploitait déjà la source La Renaissante en tant qu'aubergiste en 1889. L'autorisation de mise en bouteilles arrive en 1896. Début XXe Louis fait construire un hôtel et un bâtiment d'exploitation pour sa source qui est relié à la route par une passerelle. Il exploite également une ferme. Son frère Henri construit un café plus bas et tente de compliquer l'exploitation de la source. Félix, fils de Louis, gère l'hôtel avec son épouse Marie. Cette dernière s'en occupera entièrement pendant la Première Guerre Mondiale et ensuite car Félix revient diminué. Elle transmet la source à ses fils, Louis, François, Félix et Marc et l'hôtel à sa fille Marie-Louise, épouse Loullier. Au début des années 1930 le bâtiment d'exploitation est rehaussé de deux étages, et équipé d'une nouvelle passerelle. La livraison se fait avec deux camions. En 1932, 35000 bouteilles sont produites. En 1937, 70000. A la Seconde Guerre Mondiale, les camions sont réquisitionnés et ils livrent via le CFD. Mais l'analyse de la source montre des pollutions (peut-être dues au tas de fumier d'Henri, toujours voisin de la source), en 1949 puis 1952 : la source ferme. Les frères Curiniers partent pour Dornas où ils exploiteront La Châtelaine. Le bâtiment d'exploitation des sources existe encore aujourd'hui mais n'a plus de toit et est ruiné. Le bâtiment de l'hôtel existe aussi et semble avoir été rénové.

Description architecturale

Le bâtiment d'exploitation de la source a un plan carré et s'élève sur quatre étages. Une passerelle lie le troisième étage au niveau de la route. Il a perdu son toit et doit donc se dégrader rapidement. L'hôtel compte trois étages et un de comble sur un plan rectangulaire. Sa façade est ouverte de 5 travées de fenêtres. Des adjonctions ont été faites à l'ouest.

Commentaire :

PNR07054006

Monument historique : non

Ouverture au public : Non concerné

Calculer votre itinéraire


Date de mise à jour de la fiche : 0000-00-00

Sources

Auteur de la fiche d'inventaire : Vigné Flore

Copyright : © PNR des Monts d'Ardèche
Crédits photos : Géoportail, ADA, Cadastre.gouv, Googlemaps, Delcampe

Sources bibliographiques :

Géoportail, ADA, Cadastre.gouv, Googlemaps, Delcampe

Modifier cette fiche

Vous souhaitez proposer des modifications ou des compléments concernant cette fiche du patrimoine ?

Proposer vos modifications ou compléments

Rechercher un site Inventaire du patrimoine